La Bambouseraie d’Anduze

La bambouseraie verra le jour en 1855 grâce à Eugène Mazel, riche négociant en épices, qui crée un parc botanique avec de nombreuses espèces de plantes exotiques. Des canaux d’irrigation, des serres sont imaginés et crées. Au décès de son créateur,  le parc reste un long moment en friche, puis se transforme en vergers.

Ce n’est qu’en 1976 que la bambouseraie reprend sa vocation de pépinière, grâce à Murielle Nègre, sa fille, et son époux Yves Crouzet.

En 2004 la bambouseraie est inscrite au Patrimoine des Monuments Historiques. Le développement culturel et scientifique est l’axe principal de Mme Négre. Mr Crouzet, prend en charge le développement des pépinières.

Située dans le Gard, au pied du Parc National des Cévennes, ce lieu d’exception offre un moment de plénitude aux visiteurs. Parcours ludiques et variés où deux cent espèces de bambous se côtoient en pleine nature, dans un parc de 15 hectares.

Du plus petit, « le bambou pleioblastus pumilus » au « bambusa arundinacea » pouvant atteindre une hauteur de 25 mètres, la promenade se déroule dans un chatoiement de couleurs. Du vert profond à l’orangé, du brun sombre au jaune, tout attire l’œil.

Des séquoias, des magnolias, un ginko biloba, des palmiers, des érables qui, à l’automne amènent des couleurs supplémentaires se mêlent harmonieusement à la multitude de bambous, dans différents univers : la vallon du dragon (jardin japonais zen inspiré des principes du Feng shui), le Laos, la Chine… .

Une serre datant de 1860, abrite des bonzaïs et des plantes telles des fougères et des plantes des forêts ombrophiles. Des canaux d’irrigation sillonnent l’ensemble du domaine. Des jardins : japonais, aquatique, et floral…, un labyrinthe, un village laotien complètent le tableau pour offrir, du 1er mars au 15 novembre, 7 jours/7 à partir de 9 h 30, une balade dépaysante, ludique et instructive à tous les visiteurs.

Aujourd’hui labellisé Jardin remarquable et Qualité Sud de France, ce site est le plus visité sur le département du Gard.

 

Texte et photographies de Dominique Sagne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.